Une délégation du groupe coréen KCD reçue par le Conseiller Spécial en charge du Numérique | Projet du Plan National du Numérique
single

Une délégation du groupe coréen KCD reçue par le Conseiller Spécial en charge du Numérique

Le Cadre de concertation atteint sa vitesse de croisière. Les rencontres s’intensifient et les séances de travail s’accélèrent. Ils se tiennent désormais deux fois par semaine et parfois jusque très tard la nuit. Le regard de chacun est fixé sur l’horizon de septembre pour la tenue de l’atelier de validation du PNN.

Une délégation du groupe coréen KCD (Korea-Congo Developpement) a été reçue ce vendredi 04 octobre 2019 par le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en charge du Numérique, Monsieur Dominique Migisha. Objectif de la visite : présenter le projet de création en République Démocratique du Congo d’une banque numérique.

Cette visite était une réponse à celle effectuée en juin dernier par le Conseiller Spécial du chef de l’Etat à Séoul.

La délégation coréenne a indiqué qu’une équipe technique arriverait à Kinshasa au mois de novembre prochain pour présenter les détails du projet.

Le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en charge du Numérique s’est réjoui de la perspective de la création d’une banque numérique en République Démocratique du Congo, soulignant qu’elle s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National du Numérique adopté le 05 septembre dernier à l’occasion de l’Atelier de validation du Plan National du Numérique organisé au Pullman Hôtel. Il a encouragé la délégation coréenne à déployer rapidement son équipe technique, en insistant sur le fait que la banque numérique offrait à la population de nombreux avantages, notamment en termes d’une plus grande sécurité des transactions et d’un accès plus large aux services bancaires à un coût plus réduit.

Korea-Congo Developpement est une entreprise sud-coréenne focalisée dans les échanges de coopération entre la Corée du Sud et la République Démocratique du Congo. Sa stratégie vise à établir des ponts entre Séoul et Kinshasa à travers multiples passerelles, notamment la création d’entreprises, la formation ainsi que le soutien aux startups congolaises.